Aujourd’hui un article que l’on me réclame depuis un moment (dédicace à une lectrice assidue) sur cette maladie très grave et inquiétante qu’est la péritonite infectieuse féline.

La péritonite infectieuse féline ou « PIF » est une maladie virale, liée à un coronavirus, mais qui n’a rien à voir avec le coronavirus incriminé ces derniers jours dans les problèmes respiratoires humains!

C’est une maladie vraiment inquiétante pour les chats, car il n’existe pas de vaccin, son diagnostic est toujours un challenge, et elle est mortelle dans presque 100% des cas!

Par ailleurs, il faut savoir qu’il s’agit d’un vice rédhibitoire

Le Coronavirus Félin

Péritonite Infectieuse FélineIl faut s’avoir qu’à la base, il existe plusieurs « sortes » de coronavirus félins.

Parmi ceux-ci, on trouve le coronavirus « digestif », intestinal, qui n’est pas franchement méchant et un coronavirus « mutant » de la forme digestive, qui lui est franchement très méchant! C’est donc une mutation du coronavirus entérique du chat qui va devenir, le coronavirus de la PIFet entraîner de gros problèmes.

Pas de chance pour nous vétérinaires, il n’existe pour le moment aucun moyen pour pouvoir différencier les deux formes au laboratoire. C’est en gros pour celà que je disais plus haut que le diagnostic de la péritonite infectieuse féline est toujours un « challenge ».

On ne saura pas, après envoi des prélèvements au laboratoire si l’animal est porteur de la forme « gentille » ou « méchante »…

Les Symptômes de la PIF

Péritonite Infectieuse Féline pifBon , alors déjà il faut savoir que la pathologie peut entrainer différents symptômes, pas toujours évidents.

En gros, il existe deux types d’orientation dans l’évolution de la maladie:

Soit on aura la forme humide, avec des exsudations dans le ventre ou le thorax (en général, les gens viendront consulter car ils remarqueront le ventre du chat s’est arrondi)

Soit on a la forme sèche, avec formation de granulomes dans différents organes (ici, on aura des symptômes plus vagues, plus généraux)

L’incubation de la Péritonite Infectieuse Féline est très variable…(super, ça nous avance vachement ça dis-donc!)

La maladie va apparaitre chez les jeunes chats (entre 3 mois et 3 ans), ou alors plus rarement, chez les sujets de 10 à 14 ans.

Les symptômes de la PIF, comme expliqué préalablement sont très frustres, très vagues…donc il faudra être indulgent avec votre vétérinaire s’il ne met pas le doigt dessus du premier coup.

Dans la forme humide, l’animal peut réellement se remplir de liquide avant de déclencher les premiers signes qui vont inquiéter ses propriétaires. Une ponction de liquide d’ascite révèlera un liquide « jaune citrin »

Dans la forme sèche, les granulomes peuvent aller se développer dans l’oeil, le rein, le foie, le cerveau, les intestins…avec à chaque fois des symptômes en relation avec l’organe malade.

Dans la littérature vétérinaire, on peut lire que la mortalité est systématique à court terme, entre 2 et 5 semaines…malheureusement…(sauf pour certaines formes sèches)

Le Diagnostic de la Péritonite Infectieuse Féline

soigner pif chatComme je l’ai dit précédemment, à part pour la forme humide à un stade assez avancé…le diagnostic est toujours un challenge!

Par le manque de spécificité de la plupart des symptômes mais aussi par le fait que le laboratoire ne nous permet pas de faire la différence entre le coronavirus digestif ou le coronavirus PIF. Ce qui veut dire que si un animal arrive avec des symptômes frustres et une analyse nous montrant qu’il est contaminé par le coronavirus…il nous sera impossible de dire avec certitude qu’il s’agit bien d’une PIF et pas simplement d’une autre pathologie avec un animal qui par ailleurs est infecté par une forme « gentille » de coronavirus…

Si l’animal n’a pas de symptômes mais que son analyse montre qu’il est infecté par le coronavirus…on ne pourra pas non plus dire par quelle forme de coronavirus il est touché! Donc on ne saura pas dire s’il va développer la PIF…ou pas!

Traitement de la PIF

Aucun…voilà…c’est chiant…

Alors du coup, on fait comme on peut, on traite les symptômes un peu comme il viennent.

Prophylaxie

La PIF est très contagieuse, par les selles, les urines…et la salive.

Dans un élevage il est impératif d’imposer des mesures hygiéniques strictes, la quarantaine en fait partie.

3