Ma petite York m’accompagne rarement en clinique pour mes gardes de nuit. Simplement parce que je circule en moto et il n’est donc pas facile de l’emmener régulièrement avec moi

Cette fois-là, j’y suis allé en voiture et « Gaia » a donc pu venir avec moi.

Malheureusement, arrivé à la clinique, je m’aperçois qu’un chien est dans le box des contagieux, il est atteint de parvovirose.

parvovirose chienLa parvovirose est une maladie excessivement grave qui touche généralement les jeunes chiens et qui entraine des vomissements, des diarhées sanguinolentes et un effondrement du système immunitaire…pas très réjouissant.

Or donc, ce soir là…il y a un « parvo » dans le box…zut, j’ai choisi la mauvaise nuit pour amener ma jeune chienne à la clinique moi!

Comme je dois bien m’occuper du chiot contagieux, je m’efforce de prendre un maximum de précaution d’hygiène. Je change de blouse et de sabots pour lui faire ses soins et remets des vêtements non contaminés pour m’occuper des animaux non contagieux. Je me désinfecte les mains autant que faire se peut….et surtout j’évite le contact direct entre ma chienne et ce pauvre chiot.

Les symptômes apparaissent…diarrhées…vomissements…

3 Jours plus tard, je me rends compte que ma petite Gaia est abattue… elle reste prostrée dans son panier et refuse de s’alimenter. Ma femme me rapporte aussi qu’à la balade d’hier soir, elle a eu une légère diarrhée. Aujourd’hui, des vomissements et de nouvelles diarrhées…

bof, ça arrive, en ce moment on voit pas mal de gastro-entérites, et puis c’est vrai que ma chienne a tendance à avaler un peu n’importe quoi dans la rue.

parvovirose canineLa journée se passe mais je suis tout de même tracassé. Je ne peux m’empêcher de penser à ce petit chien atteint de parvovirose qui était hospitalisé le soir où ma chienne est venue avec moi.

Je dois en avoir le coeur net, je décide d’emmener ma York à la clinique.

Un rapide test parvo sur selles fraiches revient…positif! Ca y est, GAIA A LA PARVOVIROSE!

Imaginez mon stress, je suis aux premières loges pour savoir qu’on ne sauve au maximum qu’un animal sur deux de cette pathologie!

Sauf que Gaia n’est quand même pas si mal que ça. Certes elle a de la diarrhée mais pas sanguinolente et pas franchement violente. Certes, elle est abattue mais sa prise de sang n’indique pas que son système immunitaire est totalement fichu, au contraire.

Je décide donc de lui administrer un traitement symptômatique: 2 antibiotiques différents, un pansement digestif, un antispasmodique…on verra plus tard pour les interférons, au besoin.

Le lendemain la petite chienne va beaucoup mieux et 2 jours plus tard elle est totalement guérie.

Comme Gaia a 18 mois et qu’elle est bien vaccinée, elle a pu attraper le virus malgré tout, mais a su passer à travers ses dangers…heureusement.

2