Ca peut paraître idiot comme question, mais en fait, figurez vous que si j’ai décidé aujourd’hui de faire un article sur ce sujet, c’est parce qu’on me la pose très souvent!

Et souvent par téléphone: « oui bonjour, mon chien a un oeil bizarre, je fais quoi docteur? »

Voilà clairement le cas typique où une consultation chez le vétérinaire s’avère indispensable! Obligatoirement.

chien problème yeuxL’oeil est un organe fragile comme vous le savez, vos yeux sont préciux…alors pourquoi pas ceux de votre animal?

Et si vous avez déjà fait l’expérience d’une pathologie de l’oeil (qu’il s’agisse d’une conjonctivite ou de quelque chose de plus grave), vous savez à quel point c’est dérangeant et douloureux…alors, pourquoi faire attendre son animal?

Je vois régulièrement dans mes consultations des animaux dont les problèmes ophtalmos ont traîné quelques jours avant que le propriétaire ne se décide à venir me le montrer…what the f***????!! Non mais sérieusement, pourquoi? Pourquoi avoir attendu? Parce qu’ils croient peut-être que le problème va se résoudre de lui-même? Dans l’immense majorité des cas…il empire! Et ce qui aurait été facile à soigner devient une véritable gageure.

Je vois aussi régulièrement des animaux qui me sont présentés pour un problème à l’oeil et dont le propriétaire a déjà essayé un traitement parce que son chien/ chat a soi-disant déjà eu la même chose il y a quelques mois…encore une fois… Grosse erreur!

Un problème à l’oeil chez un chien ou chez un chat doit impérativement faire l’objet d’une consultation vétérinaire. Et surtout, il est impensable de commencer un traitement avant la consultation, sauf à la limite une application de sérum physiologique.

Admettons que l’animal ait par exemple un ulcère (impossible à voir en dehors de la consultation, avec l’usage de colorant spécifique tel la fluoresceine) et que le propriétaire utilise un vieux traitement pour les yeux, à base de corticoïdes et c’est la catastrophe assurée! L’ulcère peut se perforer et l’animal risque réellement de perdre son oeil.

Donc encore une fois, ne jouez pas à l’apprenti sorcier. Votre vétérinaire préfèrera mille fois être dérangé pour soigner un petit bobo plutôt que de se casser la tête sur un problème compliqué qui résiste à différents traitements!

4