Le Berger Australien ou encore Aussie pour les intimes est originaire des Etats-Unis, malgré son nom portant à confusions. L’histoire est assez floue, mais l’origine de la race se trouverai dans le Pays Basque, en effet, les bergers basques immigrants avec leurs chiens vers les grandes étendues américaines auraient amené leur chien avec eux. Là-bas, aux états-unis, ces chiens basques auraient été croisés avec entre autres le colley pour donner la race de chien berger australien actuel. Il leur fallait en effet avoir un chien suffisamment endurant pour parcourir ces immenses étendues pendant des journées entières sans se fatiguer!

Les problèmes de santé lié à la race

  • Surdité
  • Dysplasie de la hanche et du coude
  • Cataractes
  • Anomalie de l’œil du colley (CH)
  • Pannus – kératite superficielle chronique
  • Membranes pupillaires persistantes (PPM)
  • MDR1

La surdité

Elle est plutôt un effet secondaire de plusieurs génotypes qui contrôlent les pigments. Bien que la relation entre les pigments de la peau et la surdité ne soit pas claire, certains croient que si la peau de l’oreille interne n’est pas pigmentée, les terminaisons nerveuses s’atrophieront et mourront dans les premières semaines de la vie du chiot, causant la surdité.
Les chiots peuvent aussi naître sourds, ce qui est plus courant chez les blancs ou les merles.

La dysplasie

La dysplasie de la hanche, aussi appelée dysplasie coxofémorale, est une maladie ostéoarticulaire qui touche de nombreux chiens dans le monde entier. Elle est héréditaire et ne se développe pas avant l’âge de 5-6 mois, bien que les symptômes soient le plus souvent remarqués au stade adulte.
C’est une maladie dégénérative qui peut être si douloureuse pour le chien qu’à un stade avancé elle peut même invalider ses membres postérieurs.

La cataracte

la maladie oculaire la plus courante chez les Bergers Australiens. Les formes héréditaires sont postérieures (dos du cristallin) et bilatérales (les deux yeux) mais peuvent ne pas commencer en même temps dans chaque œil.
La maladie peut être aveuglante. Ils sont généralement diagnostiqués entre deux et cinq ans, mais certains présentent des cataractes héréditaires plus tôt ou plus tard, même dans la vieillesse.

Oeil du colley

C’est une maladie héréditaire. Elle est également connue sous le nom d’hypoplasie choroïdienne (CH). Il s’agit essentiellement d’un trouble oculaire, dans lequel les choroïdes ne sont pas bien développées. Les choroïdes sont la couche de vaisseaux sanguins et de tissu conjonctif qui se trouve entre la rétine et la sclérotique (le blanc de l’œil).
C’est une couleur sombre. Ils sont chargés de nourrir la partie intérieure de l’œil et d’absorber la lumière.

Le pannus

Egalement connu sous le nom de kératite superficielle chronique, est une maladie auto-immune qui affecte la cornée (la partie claire) de l’œil et qui, sans traitement, peut éventuellement causer une cicatrice dans l’œil qui peut entraîner une grave déficience visuelle et la cécité.

PPM

La pathologie persistante de la membrane pupillaire (PPM) est une anomalie de l’iris, généralement congénitale et fréquente chez le chien. Elle est due à une malformation pendant le développement de l’œil, lorsque la membrane de la pupille du fœtus recouvre complètement la lentille pour fournir des nutriments. Lorsque le développement est terminé, cela devrait disparaître pour laisser la pupille complètement claire.

MDR1

La multirésistance aux médicaments est une condition causée par le fait que le chien hérite d’une ou deux copies du gène MDR1. Ce gène fait en sorte que les chiens affectés ont des effets secondaires négatifs, y compris la mort, avec les médicaments vétérinaires courants comme le médicament ivermectine, qui est un excellent antiparasitaire.

Les besoins du Berger Australien pour qu’il soit en forme

Le berger australien est un chien très sportif, comme le Beagle, qui a besoin de longues balades, de jeux, et d’être proche de son maître comme la plupart des chiens de berger pour pouvoir ensuite rester posé et calme à la maison où il saura être patient. Futur maître, si vous êtes plutôt du style pantouflard et que les longues balades ne vous disent trop rien, je vous conseille de vous orienter vers une autre race. Par contre, si vous adorez la randonnée, le vélo, le jogging, … alors, vous trouverez chez l’aussie le compagnon idéal de vos sorties. De même si vous recherchez un chien de sport, vous serez conquis, il excelle en agility, troupeau, obéissance, obé-rythmée, flyball, pistage, décombres, cavage, chien guide d’aveugle … et même mushing (chiens de traîneaux)!

La liste des activités à faire avec un berger australien est tellement vaste que je ne saurai en faire le tour! La grosse différence avec le border collie son cousin écossais, c’est qu’il n’a pas spécialement besoin de travailler pour être bien dans ses poils, les longues balades suffisent à son bien-être.

A savoir sur le caractère

Côté caractère, c’est un vrai pot de colle qui adore être avec son maître. Il n’est pas agressif, s’entend très bien avec les enfants, les congénères malgré son petit côté « j’me la pète » et les autres animaux de la maison. C’est un chien très intelligent avec qui il faut donc très vite montrer ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas car c’est un testeur hors pair.

Avec eux, il vaut mieux un maître attentif et plus têtu qu’eux, tonique et surtout cohérent (surtout pas un jour oui et un jour non, il ne comprendrait plus rien). Le berger australien est également un grand sensible même si ça ne se voit pas dès le départ, et l’éducation contraignante n’est pas spécialement conseillée car il risque de perdre confiance (ceci dit il en est de même pour les autres races mais là c’est un autre débat).