Si nous voulons comprendre le comportement de nos animaux domestiques, afin de mieux interagir avec eux, il est nécessaire de passer par un apprentissage de base de l’éthologie, science du comportement animal.

Dans cet article vont être précisées des notions essentielles pour bien appréhender le futur travail d’éducation de nos animaux de compagnie. Nous devons particulièrement être vigilants à bien comprendre et assimiler ces notions si nous voulons comprendre pourquoi tel geste ou tel ordre du maître va déclencher telle ou telle réaction chez son animal.

Bien entendu on pourrait appliquer tout simplement des méthodes plus où moins efficaces d’éducation, mais c’est en comprenant ce que l’on fait qu’on pourra au mieux profiter et appliquer les futurs cours ou conseils d’éducation auxquels nous assisterons.

Même si vous n’avez pas l’intention d’éduquer ou de dresser (même si je n’aime pas ce mot) votre animal, je pense que la lecture de cet article sera passionnante. Du moins, je vais m’employer à partager avec vous ma passion et vous la rendre tout à fait compréhensible et digeste.

Définitions de base

éducation chienLe comportement: d’après Wikipédia, le comportement peut être décrit comme l’ensemble des actions et réactions (mouvements, modifications physiologiques, expression verbale, etc.) d’un individu dans une situation donnée.

Ajoutons à cette définition, pour préciser, que pour avoir un comportement il doit y avoir une interaction entre l’individu et son environnement interne ou externe.

exemple d’interaction avec l’environnement externe: le chien voit son maître arriver, il se précipite vers lui.

exemple d’interaction avec l’environnement interne: le chien commence à avoir faim, il va réclamer sa gamelle.

Le stimulus: c’est ce qui déclenche le comportement. C’est la cause immédiate.

pour revenir aux exemples précédents, dans le premier cas, le stimulus externe ou exogène va être la vision du maître par le chien et dans le deuxième exemple, le stimulus interne ou endogène sera la vacuité stomacale.

La motivation: c’est ce qui fait que l’animal va décider ou non de répondre au stimulus. D’après Broom et Johnson, elle correspond à l’ensemble des processus mentaux qui déclenchent à un moment donné un comportement donné. Elle est sous influence de stimuli exogènes et endogènes (même si pour certains auteurs, elle ne comprend que les stimuli endogènes).

La motivation est intéressante à évaluer et à comprendre dans l’éducation de son animal:

exemple: Après deux heures de course intensive, le chien n’aura peut-être plus la motivation d’avancer d’avantage. Par contre il aura une motivation très élevée à boire et se reposer!

éducation chien adulteLe comportement ontogénique: c’est un comportement appris au cours de la vie de l’individu. Il lui est propre.

exemple: mon chat se rue sur moi quand je m’approche du placard car il a appris que ses croquettes s’y trouvaient. Le chat de mon voisin ne fera rien du tout quand je m’approcherai du placard car il n’a pas appris que les croquettes y étaient.

Le comportement phylogénique: Pour résumer, c’est l’opposé du comportement ontogénique. Ce type de comportement est propre non plus à un individu, mais à une espèce. Il s’est appris au cours de son évolution.

exemple: les tortues entrent en hibernation dès l’arrivée des premiers froids.

Plus une espèce sera évoluée sur l’échelle de l’évolution et plus la part des comportements ontogéniques, appris, sera importante par rapport aux comportements phylogéniques, innés.

Les systèmes comportementaux: ce sont, pour résumer, tous les grands comportements.

exemple: le comportement exploratoire, le comportement alimentaire, le comportement social …

En résumé

Nous avons donné dans cet article les définitions de base, qui vont nous être utiles plut tard pour bien comprendre ce que nous ferons lorsque nous travaillerons sur l’éducation de nos animaux préférés.

Nous avons compris qu’un stimulus déclenchait chez l’animal une réponse, un comportement, si et seulement si la motivation était suffisante.

Nous avons vu aussi que plus un animal est évolué, plus il aura de facilité à apprendre des nouveaux comportements.

A l’inverse, plus un animal est bas dans l’échelle de l’évolution et plus il développera des comportements innés, moins élaborés. Et le premier qui arrive à apprendre à un serpent à ramener une baballe… je lui offre un verre… et même la bouteille!

2