Aujourd’hui j’aimerais absolument porter à votre connaissance une pathologie que tous les propriétaires de chiens de grande race devraient connaître, je veux bien entendu parler du syndrôme de dilatation-torsion d’estomac.

La Dilatation-Torsion d’Estomac

torsion d’estomacC’est un syndrôme aigu, d’apparition brutale.

Pour une raison encore inconnue (il existe quelques hypothèses mais les avis divergent), du gaz va d’abord s’accumuler de façon excessive dans l’estomac du chien. Puis ce sera des liquides. Enfin, l’estomac peut ou non subir un mouvement de torsion et à ce moment là, il est urgent de pouvoir réagir! Pour cela, il est nécessaire de connaître les symptômes.

Les symptômes de la torsion d’estomac

Ce sont surtout les grandes races à thorax profond qui vont être touchées (labradors, bergers allemands, dogues…)

Généralement, les premiers signes apparaissent peu de temps après un repas.

  • L’animal va se montrer anxieux, il ne « trouve pas sa place ». En réalité il a mal et ne sait pas quelle position adopter pour pouvoir gagner en confort.
  • Le chien va baver et effectuer des efforts de vomissements sans pour autant réussir à expulser quoi que ce soit.
  • L’abdomen de l’animal se distend visiblement. A la percussion digitale, on a clairement l’impression de donner une « pichenette » dans un ballon. Au lieu d’un bruit mat, on a clairement un bruit gazeux, métallique.
  • L’estomac prend de plus en plus de place dans l’abdomen et va empêcher le retour veineux ainsi que l’expansion de la cage thoracique de s’effectuer convenablement. Le chien va donc présenter des difficultés à respirer, on appelle ça de la dyspnée. Puis il entrera en état de choc.
  • Le chien est complètement à plat, abattu, il respire mal et ne bouge plus.

Urgence vétérinaire absolue!

torsion d’estomac chien
torsion d’estomac chien

Si vous voyez l’abdomen de votre chien se dilater, et si ce symptôme est ou non accompagné de ceux listés ci-dessus, ne perdez pas votre temps à vous poser des questions, n’attendez pas le lendemain, n’attendez même pas une heure. Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire et foncez chez le vétérinaire.

Ne tentez pas de donner à boire à votre chien ou quoi que ce soit d’autre, foncez chez votre vétérinaire.

Dans un cas extrême où il ne serait pas possible de joindre un vétérinaire rapidement, et uniquement dans ce cas précis, il a été recommandé quelque fois de trocardiser l’estomac de son animal soi même, c’est à dire  percer l’estomac du chien. Personnellement, et je tiens à ce que cet avis n’engage que moi, je pense qu’il vaut mieux tenter de le faire, même si c’est dangereux de laisser faire ce geste à un non professionnel. Il vaut mieux faire ça tout en connaissant les risques plutôt que de ne rien faire du tout. De toute façon dans un cas comme dans l’autre, le pronostic d’une telle pathologie est réservé à sombre, alors…

Une pathologie très grave au pronostic réservé à sombre

Le gros truc tout noir, c’est un estomac rempli d’air et tordu sur lui même.

Ce syndrome  est excessivement grave et en gros, on sauvera un animal sur deux… seulement.

Le vétérinaire qui recevra le chien en torsion d’estomac s’évertuera dans un premier temps à traiter l’état de choc de l’animal. Puis une intervention chirurgicale est absolument nécessaire, pour remettre l’etomac à sa place physiologique.

Malheureusement, l’animal a subi des troubles volémiques, électrolytiques, acido-basiques et cardiaques à cause de sa dilatation-torsion. Alors, même si l’intervention chirurgicale a été un succès, il n’est pas encore certain que le chien va s’en sortir.

En théorie, il faut attendre 72 heures après l’intervention pour pouvoir se prononcer sur une chance de survie.

Celle-ci dépendra du délai de prise en charge du chien, de son âge, de la présence de pathologies concomitantes etc…

Donc, on ne se réjouit pas tout de suite après l’opération, au risque d’avoir de faux espoirs.

Prévention

Même si l’on ne connaît pas encore réellement la cause de ce syndrôme, on a quand même remarqué qu’elle apparaissait dans certaines circonstances. Ainsi, on peut donner quelques conseils de prévention.

  • Donner une alimentation de qualité (éviter les nouilles!).
  • Fractionner les repas. Il vaut mieux plusieurs petits repas qu’un gros repas avalé goulument.
  • Eviter les efforts intenses après le repas. En gros après un repas, repos ou petite balade légère.
6