Aujourd’hui dans ce nouveau billet, je vais tenter de vous aider dans ce choix si important: faut-il ou non  souscrire à une assurance pour son animal?

Depuis quelques années en effet on voit fleurir un peu partout des compagnies privées qui vous proposent de souscire à des contrats plus ou moins onéreux, afin de couvrir les frais médicaux de votre animal domestique.

assurance chienJe vois régulièrement à la clinique des propriétaires qui me demandent si oui ou non ils doivent se laisser tenter par ces assurances pour animaux. Voilà pourquoi j’ai décidé de publier cet article aujourd’hui.

Vous y trouverez aussi comment assumer les frais de santé de votre animal sans passer par une assurance!

Je précise que je n’ai aucun lien particulier avec ces compagnies, donc… aucun bénéfice financier d’affiliation à tirer de cet article (je préfère préciser, y’a des esprits tordus! Mais bon, pas parmi vous lecteurs chéris, bien entendu ;) )

Je précise aussi que je ne mentionnerai aucune de ces compagnies d’assurance dans ce billet, si vous voulez trouvez un comparateur d’assurances, il y en a des tonnes sur le web.

Pourquoi prendre une assurance pour son animal?

Au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, ou pire encore, au cas où vous seriez sans ressources et décideriez quand même d’avoir le comportement irresponsable de vous entourer d’animaux sans en assumer les conséquences financières… (on le voit régulièrement hélas), un animal c’est une tonne de bonheur mais une demie tonne de frais!

De la nourriture aux gadgets en tous genres, il faut aussi penser, si vous voulez être un bon maître et non pas un irresponsable dont je parlais plus haut (ça se voit que ça m’énerve?), qu’un animal va avoir besoin d’un vétérinaire , tout comme vous, humains, avez besoin d’un médecin généraliste, de plusieurs spécialistes, de techniciens (radiographies, IRM) et de pharmaciens.

Or, en ce qui concerne votre animal, il n’existe pas encore de sécurité sociale pour chien ou chat.

Et par ailleurs, c’est souvent le même vétérinaire qui sera à la fois le généraliste, le spécialiste, le dentiste et le pharmacien de votre compagnon. (Et parfois un peu votre psy, mais ça c’est une autre histoire ;) )

Donc oui, il y aura des frais de santé vétérinaire.

Pour un jeune animal, en forme, généralement on n’aura que les vaccins et les anti-parasitaires internes et externes.

Bien entendu aussi la stérilisation.

Mais plus il vieillit, plus il aura besoin de soins supplémentaires. Des détartrages, des prises de sang mais parfois aussi des interventions plus lourdes comme des hospitalisations, des échographies etc… Serez vous prêts à en assumer le coût ou alors ferez vous comme ces propriétaires qui n’assument en rien leurs responsabilités et préfèrent ignorer la souffrance de leur animal?

La solution: l’assurance pour animaux

assurance animaux

En fonction des contrats, elle couvrira plus ou moins complètement les frais médicaux que vous pourriez avoir pour votre animal.

Vous aurez ainsi l’esprit libre, pourrez faire soigner convenablement votre compagnon, sans songer aux soucis d’argent.

Que faut il regarder quand on souscrit à un contrat d’assurance pour animaux?

Bien entendu il est intéressant de comparer sur des sites spécialisés sur le web, les différences de coût entre les contrats et les compagnies d’assurances. Cependant, il ne faut pas s’arrêter là.

La majorité des compagnies d’assurance applique un délai de carence entre le moment de la souscription et le moment où les frais son pris en charge. Informez-vous bien sur ce délai avant de prévoir une grosse intervention chez votre animal.

Il faut aussi bien entendu regarder la franchise. Elle diffère d’une compagnie à une autre.

Certaines compagnies ont aussi la mauvaise habitude de vous rejeter si votre animal est devenu trop vieux ou trop coûteux… méfiance!

Epluchez les contrats, scrutez-les à la loupe. Vous réduirez ainsi le risque de mauvaises surprises de ce genre.

Est-ce que je dois prendre une assurance pour mon animal?

Et bien pas forcément pour autant. C’est un choix personnel et vous n’avez pas tous la même bourse, alors il faut vraiment y réfléchir.

Il y a des races « à problèmes » chez les chiens et chats, pour lesquels il est impératif de prendre une assurance!

  • les cavaliers king charles
  • les brachycéphales type bouledogue, chats persans
  • les chiens/chats des pays de l’Est
  • les chiens/chats dépigmentés
  • les chiens/chats à peau très plissée (sharpei, bouledogue)
  • les chiens/chats nus, sans poil
  • les animaux à risque de dysplasie (bergers allemands, chiens géants…)
  • les micros chiens (mini York, Chihuahuas…)

Pour les autres, il y a une autre façon de pouvoir faire face aux problèmes de frais vétérinaires, sans passer par l’assurance.

Assumer les frais de santé de son animal sans passer par une assurance

Partant du principe que vous possédez un animal à priori sans problème, et n’entrant pas dans la catégorie des animaux à risque, cités plus haut.

La méthode efficace pour faire face aux dépenses de santé de votre animal consiste à mettre de côté chaque mois, la modique somme de 20 euros (soit: 3,5 paquets de clopes, 2 Macdos, 3 magazines…).

Un contrat d’assurance moyen va vous revenir à 20 euros par mois. Oui mais si votre animal n’a rien, ne tombe pas malade… cet argent est perdu parce qu’en quelque sorte, vous avez cotisé pour rien tous les mois.

Maintenant si vous mettez ces 20 euros de côté tous les mois (le mieux c’est d’ouvrir un compte à cet effet et faire tous les mois un versement automatique dessus), et que votre animal n’en a pas eu besoin, cet argent est à vous! En plus il aura été sur un compte et aura donc rapporté des intérêts tout au long de la vie de votre animal.

Elle est pas belle la vie?

7